CLICK & COLLECT DISPONIBLE LE WEEK-END DURANT LES HEURES D'OUVERTURE DE LA BOUTIQUE / 14h-18h

pochette album, Sébastien Tellier, Politics, Record Makers
pochette album, Sébastien Tellier, Politics, Record Makers
  • Charger l'image dans la galerie, pochette album, Sébastien Tellier, Politics, Record Makers
  • Charger l'image dans la galerie, pochette album, Sébastien Tellier, Politics, Record Makers

Sébastien Tellier - Politics

Prix normal
€25,00
Prix réduit
€25,00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.

 Disque vinyle 33 tours, label Record Makers
Repress de l'album de 2004 - 11 titres

 

 

Réalisé à Paris par le légendaire et regretté Philippe Zdar (Phoenix, Cassius, Etienne de Crecy), "Politics" est un album sans compromis regroupant les contributions d'artistes aussi divers que Tony Allen (Fela Kuti), Quentin Dupieux (alias Mr Oizo) et l'Orchestre symphonique bulgare Orchestre.

"Bye-Bye", le premier morceau de l'album a été écrit à l'origine dans le cadre de la partition du rôle principal de Sébastien dans le film réalisé par Quentin Dupieux "Nonfilm". Cependant, pour le reste de l'album, tout a été composé directement depuis les studios de Phillippe Zdar au 84 rue des Martyrs, à Paris.

« Donnons la parole aux minorités et montrons la voie à ceux qui ont oublié les racines des problèmes de notre planète ! Les Allemands de l'Est devraient savoir, et les Wetbacks, et ceux qui s'enfoncent dans le sol ! Dites non aux contrôles stylistiques et ne combattons pas le rythme - Tony Allen sera là pour me soutenir avec les autres", déclara Sébastien Tellier.
Et c'est ce qui s'est passé : les troupes ont fait irruption pour défendre les Amérindiens ("Ketchup Vs Genocide"), les Mexicains ("Ligue des Chicanos"), deux Afriques, l'une idéalisée et l'autre déchirée par la guerre civile ("Wonderafrica" ​​et "La Tuerie "), et une sportive Est-Allemande qui regrette le mur de Berlin car elle n'a pas pu jouer au tennis en solo depuis son effondrement ("Mauer") - en bref, les opprimés ont enfin pu s'exprimer et être réintroduits dans une « politique » très personnelle mais aussi universelle.

Cette voix est magnifiée par une musique ouverte, mélodieuse, libre et pleine de plaisir. Avec "Politics" on chante avec béatitude les plaisirs de manger des bananes sous le soleil, ou de faire l'amour au clair de lune. C'est si simple. Avec Sébastien Tellier, les opprimés combattirent vaillamment dans les studios de Martyr Road, jusqu'au 31 mai 2003, date à laquelle le 18e arrondissement de Paris fut lui-même pris d'assaut - par une grêle anormale, qui détruisit tout le matériel de l'artiste. Il ne restait que les bandes maîtresses, qui, alors dégoulinantes, était reconnaissantes de passer entre les mains de Phillippe Zdar pour le mix génial qu'est devenu "Politics".

C'est sur cet album que figure le chef-d'oeuvre de Sébastien Tellier, la mélodie que tout le monde connaît, "La Ritournelle", avec ce beat reconnaissable entre mille de Tony Allen.